ACTUALITÉS

L’environnement, une autre affaire de DéFI
Le jeudi 5 juillet 2018

Quand on parle d’environnement, on pense immédiatement à une série de thématiques :

Sortie du Nucléaire, Ecofiscalité, Gestion des déchets, Lutte contre les nuisances sonores,

Propreté publique, Energie renouvelable, Qualité de l’air.

Ces grands dossiers ont une importance capitale pour notre avenir et sont régulièrement débattus par nos différents mandataires. Dans son programme, DéFi a déjà formulé clairement ses avis sur ces sujets, et continue à les défendre

Mais à l’aube des élections d’octobre, je pense qu’il est impératif que les promesses électorales des candidats restent de compétences communales.

Ne nous y trompons pas, les citoyens ne nous ont pas attendus.

Beaucoup de projets de quartiers ont été initiés dans les différentes communes soit par des collectifs de voisins soit par des ASBL.

Que les objectifs soient de partager de bons moments en cuisinant les légumes du potager urbain ou de fournir de petites productions locales à circuit court, ce sont des initiatives auxquelles il faut apporter un soutien logistique voire financier de la part des autorités communales.

Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin, et soyons créatifs. Avec une Capitale qui dispose de 23 % d’espaces verts, d’une flore et d’une faune sauvages qui s’y maintiennent pour le bonheur des citadins amoureux de la nature, la réhabilitation de la présence des animaux au sein de la vie urbaine est une voie royale pour le maintien de la cohésion sociale.

En tant de Vétérinaire, je vous assure que les idées ne manquent pas…

Du « Parc à chiens » sécurisé, à la fois ludique pour les animaux et pédagogique pour les visiteurs, au « bar à chats » calfeutré, dont un projet pilote existe à St gilles (pas très loin de notre siège), en passant par de « mini fermes urbaines » de proximité (où poules, lapins, et autre poney se partagent l’espace), je suis prête à mettre la main à la patte.

Dans une vision plus large, je propose la création d’un service à domicile d’aides-soignantes animalières pour soutenir les personnes fragilisées dont le petit chien ou le chat sont parfois le seul lien qui les maintient encore, en relation avec la vie extérieure. Ce projet précis pourrait même s’inscrire dans un programme de type ALE.

Je tiens à analyser toute piste qui tendra à renouer les liens entre les citadins, et la nature. Autant d’initiatives qui permettraient aux amoureux des animaux de partager, avec les autres l’épanouissement que procure la compagnie de ces petites boules de poils ou de plumes….

In fine, se réinvestir dans des projets communs, apprendre à se connaître au moyen d’une passion identique, renouer avec les principes fondamentaux des lois de la nature, ne sont-ce pas un retour aux sources nécessaire pour conscientiser chacune et chacun de l’importance de préserver notre patrimoine environnemental.

 

Dans la même rubrique
DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Et demain ? DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Réenchanter l’Europe pour la rendre plus forte et plus proche
Journée de l'Europe Réenchanter l'Europe pour la rendre plus forte et plus proche
Bernard Clerfayt : « Brulingua offre des cours gratuits à tous les Bruxellois »
Région bruxelloise Bernard Clerfayt : "Brulingua offre des cours gratuits à tous les Bruxellois"
Mesures renforcées dans les parcs bruxellois
coronavirus Mesures renforcées dans les parcs bruxellois
“C’est avec conviction que DéFI accorde sa confiance au gouvernement pour gérer cette crise”
Coronavirus “C’est avec conviction que DéFI accorde sa confiance au gouvernement pour gérer cette crise”
#bravopourlessoins : Rendez-vous chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant
Belgique - Coronavirus Rendez-vous à vos fenêtres chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant